Devenir VTC avec CAB Formations : présentation et avis

Avec l’avènement d’Uber, le système VTC est devenu une véritable révolution dans le domaine du transport. Ce sigle qui signifie « Véhicule de Transport avec Chauffeur » renvoie à une structure proposant des services personnalisés qui sont déterminés avec des conditions établies à l’avance. Le principe est très simple ; au lieu de travailler à vos propres frais, vous faites partie d’une entreprise qui vous emploie en tant que chauffeur VTC. Ce statut est plutôt intéressant, car il permet de travailler sans obligatoirement être propriétaire d’un véhicule. Mais pour bénéficier du système et devenir un chauffeur VTC, vous devrez passer par une agence de formation VTC telle que CAB Formations, afin d’obtenir les compétences nécessaires à l’exercice de cette profession.

porte arrière ouvert d'un vtc

CAB Formations : un géant de la formation VTC en France

Le centre de formation CAB Formations a été fondé en 2015. Cette organisation qui s’est spécialisée dans les formations liées au métier de chauffeur VTC a gagné en popularité au fil des années. Ce succès que le centre CAB doit à la qualité de son enseignement fait de lui un porte-drapeau dans le domaine de la formation VTC dans toute la France. Il fait aujourd’hui partie des principaux interlocuteurs des Chambres de Métiers qui se chargent de l’organisation des examens VTC.

CAB Formations a surtout su s’imposer auprès des chauffeurs et des personnes affiliées à cette branche professionnelle, car il offre la possibilité de devenir VTC partout dans l’hexagone. Grâce à l’important réseau de centres dont dispose l’organisation, n’importe qui peut accéder aux formations VTC en étant à Paris, Lyon, Lille, Cannes, Bordeaux, Toulouse, Strasbourg, Nanterre, etc.

Toujours dans le but de faciliter l’accès à tous, CAB Formations propose en ligne la totalité des formations à suivre pour devenir chauffeur VTC. Les contenus publiés sur la plateforme englobent l’intégralité des cours. Vous pourrez aussi trouver sur le site des vidéos proprement détaillées, des exemples d’exercices qui viennent habituellement à l’examen VTC. Chaque épreuve publiée est accompagnée d’un corrigé type bien expliqué.

En plus de fournir un large réseau de centres de formation, CAB Formation vous propose une assistance personnalisée durant toute votre carrière de chauffeur VTC. Vous bénéficierez par exemple d’un accompagnement pour le lancement de votre société de transport et pour le choix de votre véhicule VTC. L’organisation prodigue également des conseils pour aider n’importe quel chauffeur VTC à atteindre un salaire plus élevé.

À lire également :  Domiciliation d'entreprise à Marseille : comment faire ?

En vous tournant vers CAB, vous pourrez facilement toucher un financement pour assurer le bon déroulement de votre activité professionnelle. Parmi les subventions accessibles figure le financement Pôle Emploi, le paiement en trois tranches sans frais, et bien d’autres. Une fois que vous postulez, les experts de CAB Formations prennent en charge votre profil et vous aident à constituer les demandes pour les types de financement adaptés à votre situation.

Les deux phases de l’examen VTC à passer avec CAB Formations

Pour vous lancer dans la branche professionnelle de chauffeur VTC, vous devrez passer un examen VTC qui s’effectue en deux parties. Cet examen qui se déroule une fois par mois est constitué d’une épreuve d’admissibilité secondée par une épreuve d’admission uniquement accessible aux candidats ayant réussi la première partie.

examen qcm

L’examen VTC théorique

L’inscription à l’examen VTC s’effectue auprès de la CMA (Chambre de Métiers et de l’Artisanat), qui dirige aussi l’organisation et les corrections. Cet examen qui représente la phase d’admissibilité se compose de sept épreuves théoriques présentées successivement. Elles portent sur deux matières de spécialités VTC et sur cinq autres matières de tronc commun VTC Taxi. Les problèmes abordés par lesdites épreuves sont présentés sous forme de questions à choix multiples (QCM) et de questions à réponses courtes (QRC).

Pour passer cette étape préliminaire, vous devez avant tout avoir une bonne maîtrise de la langue française. La réussite à l’examen VTC théorique est conditionnée par une moyenne générale de 10/20 au moins. Il faut également noter qu’une note éliminatoire est appliquée pour chacune des épreuves. Par conséquent, le candidat est éliminé d’office s’il obtient, ne serait-ce que dans une seule épreuve, une note inférieure ou égale à la note éliminatoire imposée. Par contre, si le nom du candidat figure dans la liste des admissibles publiés par la CMA, il pourra alors accéder à l’examen VTC pratique qui est connu pour être la phase d’admission.

L’examen VTC pratique

Il s’agit d’une épreuve de conduite professionnelle qui s’effectue sous la surveillance de deux examinateurs (un chauffeur VTC accompagné d’un membre de la CMA). Ces derniers jouent à la fois un rôle d’observateurs et de clients. Ils ont pour instruction d’être intransigeants durant le test et ont le pouvoir d’interrompre l’épreuve ou d’y mettre fin. Au cours de cet examen pratique, le candidat sera évalué sur sa capacité à établir une facture et un devis. Des questions pièges lui seront parfois posées par les examinateurs afin de vérifier ses connaissances à propos de certains points fondamentaux.

À lire également :  Simulation de revenu portage salarial en France : comment faire ?

À l’instar de l’examen VTC théorique, l’examen VTC pratique est également sanctionné par une note éliminatoire. Celle-ci est fixée à un seuil de 12/20 qu’il faudra forcément atteindre pour passer cette étape. De plus, l’épreuve pratique tient compte de certaines fautes qui entraînent automatiquement une élimination, quelle que soit la note du candidat. Ce dernier a la possibilité de se présenter à l’examen VTC pratique trois fois pendant les douze mois qui suivent son admissibilité.

Si les trois tentatives sont soldées par des échecs ou si le candidat dépasse le délai imparti, il sera donc obligé de retourner à la case départ en passant une nouvelle fois l’épreuve théorique. Les résultats finaux sont publiés en ligne par la CMA où sont communiqués individuellement à chaque candidat par mail et par SMS. Les admis pourront alors se lancer dans le processus d’obtention de leur carte professionnelle VTC et mener les autres démarches qui leur permettront d’exercer le métier de chauffeur VTC.

Si le candidat réussit aux deux examens pour lesquels il a été formé par CAB Formations, il est alors apte à gérer les outils et les procédures nécessaires pour sa prestation des services. Il parvient aussi à maîtriser parfaitement le Code de la route ainsi que la réglementation du transport de personnes.

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)

Partager cet article :