Scooter permis B : comment y avoir accès ?

permis pour scooter

On reconnait le permis B comme étant une pièce d’identité qui est remise afin d’attester de la capacité d’un conducteur à pouvoir rouler sur une route ou un chemin public légalement via divers types de véhicules comme les voitures, les quads ou encore les camionnettes. Nous verrons ici comment s’organise ce type de permis spécifiquement pour les scooters et quelles conditions peuvent être mises en place afin de permettre la conduite de ce type de véhicule.

Critères de conduite d’un scooter par le biais d’un permis B

L’obtention d’un permis B permet de conduire la grande majorité des scooters à trois roues catégorisés en L5e ainsi que les motocyclettes légères sous réserve de suivi d’une formation pratique spécialisée et de possession du document sur une période d’au moins deux ans. À noter que pour les modèles de scooters 3-roues, il est nécessaire d’être âgé de 21 ans au minimum. Certains modèles de scooters comme ceux de la gamme Motocycles de chez Peugeot nécessitent quant à eux l’obtention préalable d’un permis auto disposant de l’autorisation de circuler avec des tricycles à moteur qui ne dépassent pas la limitation de 45 km/h.

On notera également une restriction de poids étant donné que les scooters doivent afficher un maximum de 1 000 kg à vide. En ce qui concerne les cylindrées de scooters 2 roues, celles-ci ne sont pas censées proposer un moteur qui va au-delà de 125 cm³, tout comme une moto 125, ou qui soit doté d’une puissance qui dépasse les 11 kW, soit à peu près 15 chevaux.

Formation pratique

Il s’agit d’une formation qui peut être suivie dans un établissement dédié ou dans une association agréée et qui dure 7 heures au total avec un module théorique préliminaire de deux heures suivi d’une étape de conduite hors circulation de deux heures également. La formation s’achève généralement par une étape de circulation pratique de trois heures en agglomération où des conseils sont prodigués au conducteur sur des sujets comme :

  • l’adaptation des vitesses ;
  • la prise de virage ;
  • les angles à vérifier.
À lire également :  Quel type de moto électrique peut-on conduire avec un permis B ?

Il est à noter que l’attestation donnée à la fin de la formation est valide à vie en théorie, mais elle peut être retirée ou annulée en raison de certains manquements ou infractions.

Exceptions prévisibles

Une formation pratique n’est pas obligatoire pour les personnes ayant obtenu leur permis B avec un complément A1 avant la date du premier mars 1980. Il en va de même pour l’intégralité des conducteurs de scooters à trois-roues ou de motos légères dans la mesure où le permis de ces derniers leur a été conféré dans un délai d’au moins 2 ans en étant assuré sur 5 années.

Modèle de scooter à choisir avec le permis B et tarifs associés

Avec un permis B classique, il est possible de se diriger vers des modèles de scooters de 50 cc ou de 125 cc ou bien d’opter pour une variante électrique. Certains scooters à trois-roues peuvent également rentrer dans cette description à l’image du Metropolis Allure à condition qu’ils soient homologués. Une fois les différentes contraintes administratives et légales couvertes, il vous restera à vous préoccuper des aspects techniques, esthétiques et économiques du produit à acheter.

Cela va entre autres concerner le type d’usage et l’environnement où sera utilisé le scooter, mais aussi le design, le niveau de confort et le budget de ce dernier. Plusieurs sites comparateurs de prix sont disponibles en ligne afin d’aiguillier votre choix, notamment avec des devis gratuits.

Partager cet article :