Comment savoir si on a une sténose foraminale ?

homme qui doute

Avec l’âge, on devient de plus en plus sensible à certains maux. Il s’agit essentiellement de maux dus à l’usure de certains des organes. L’une des maladies dont on peut souffrir est la sténose foraminale. De nombreuses personnes ne connaissent pas ce mal et ont donc du mal à savoir qu’ils en souffrent. Dans la suite, nous vous donnons des astuces pour savoir si vous avez une sténose foraminale ou pas.

Qu’appelle-t-on sténose foraminale ?

medecin

Avant toute chose, il est clair que l’une des questions que vous vous posez, c’est qu’est-ce qu’une sténose forminale ? Vous devez savoir qu’au niveau de la colonne vertébrale, on retrouve un canal appelé foramen intervertébral ou trou de conjugaison. C’est à travers ce canal que les nerfs transitent. En cas de rétrécissement d’un de ces canaux, on parle de sténose foraminale.

 En fonction de là où la sténose est située, on en distingue 3 types. On peut retrouver une sténose foraminale lombaire, une sténose foraminale thoracique et une sténose foraminale cervicale. N’hésitez pas à vous rendre sur ce site pour en savoir davantage sur ces différents types de sténose.

Qu’est-ce qui cause une sténose foraminale ?

La cause la plus fréquente d’une sténose foraminale est le vieillissement. En effet, avec l’augmentation de l’âge, on observe des changements au niveau de la forme du canal rachidien et de sa taille. Les vertèbres subissent une usure et cela entraine des changements dégénératifs, notamment une arthrose ou des ostéophytes. L’usure des vertèbres peut également entrainer une diminution des foramens intervertébraux chez de nombreuses personnes, ce qui est à la base de la sténose foraminale.

Par ailleurs, la sténose foraminale peut aussi être causée par des blessures chez les personnes plus jeunes. En cas de pathologie discale, on peut observer une pression au niveau du foramen, ce qui peut causer une irritation nerveuse des nerfs. Il faut aussi noter qu’une hernie discale, un spondylolisthésis, une protrusion discale et un canal lombaire étroit peuvent également être des causes de la sténose foraminale.

À lire également :  Repas de Sportif : quels sont les aliments à consommer ?

Quels sont les symptômes d’une sténose foraminale ?

Les symptômes d’une sténose foraminale dépendent du foramen cervical touché. Toutefois, certains signes apparaissent assez fréquemment. La personne concernée peut souffrir d’une douleur diffuse au niveau de ses membres supérieurs, c’est-à-dire les bras et les épaules. Elle peut également ressentir des douleurs au niveau des muscles extenseurs de son poignet. 

La sténose foraminale se caractérise aussi par une névralgie cervico-brachiale, c’est-à-dire une douleur qui irradie jusqu’aux poignets. Un autre symptôme de ce mal, c’est la paresthésie qui désigne les engourdissements et les fourmillements. Le patient souffrira aussi de dysthésie qui est une douleur avec une intensité assez forte ou une absence de sensations.

Si vous ressentez une paralysie partielle, c’est-à-dire que vous n’avez pas la possibilité de bouger certaines parties de votre bras ou même de votre corps, il est possible que vous soyez atteint d’une sténose foraminale. Par ailleurs, ce mal peut aussi se caractériser par une névralgie thoracique ou par une sciatique ou encore par une cruralgie. Si vous remarquez l’un de ses symptômes ou plusieurs à la fois, vous devez tout de suite soupçonner une sténose foraminale et vous rendre à l’hôpital pour un diagnostic.

Comment s’effectue le diagnostic d’une sténose foraminale ?

médecin sur son ordinateur portable

Lorsque vous vous rendez à l’hôpital, un bilan clinique est d’abord effectué par le médecin. Il évalue également vos antécédents médicaux pour poser son diagnostic. Il peut aussi demander à effectuer des examens d’imagerie médicale. Le premier recours est l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM). L’IRM permet de voir la façon dont la racine est compressée et sa souffrance dans le foramen rétréci.

Il est également possible de procéder à un scanner cervical. Cet examen permet de faire une étude des os afin de mieux guider les soins, notamment le geste chirurgical. Le diagnostic peut être terminé par un électromyogramme (EMG). Le but de l’EMG est d’avoir une idée de la souffrance nerveuse.

À lire également :  Banane : quelle est sa Valeur Nutritionnelle ?
Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)

Partager cet article :