Quel est le coût moyen d’une assurance pour un crédit immobilier ?

Assurance pour crédit immobilier

Si vous envisagez de contracter un prêt pour financer l’achat d’un bien, vous savez sans doute qu’il est nécessaire de disposer d’une assurance emprunteur. En effet, les organismes bancaires exigent la souscription d’un contrat d’assurance avant le financement de tout projet immobilier.

Toutefois, sachez que vous ne devez pas opter pour le premier assureur venu. Les frais de prise en charge peuvent être plus importants chez certains que d’autres. Pour vous aider, voici tout ce que vous devez savoir sur le coût moyen d’une assurance pour un crédit immobilier et sur son calcul.

À combien s’élève le coût de l’assurance pour un prêt immobilier ?

Vous souhaitez connaître le coût d’une assurance pour un prêt immobilier ? Sachez qu’il n’est pas si simple à obtenir. Retenez cependant qu’il représente une importante part du crédit. Par exemple, vous envisagez d’acquérir un appartement au prix de 300 000 euros avec les frais d’agence et de notaire. Sur cette somme, vous ne disposez que de 50 000 €.

Le montant du prêt est donc de 250 000 euros. Si vous envisagez d’effectuer le remboursement sur 20 ans et que le taux de l’assurance est de 0,4 %, le coût de l’assurance emprunteur s’élève donc à 20 000 €, soit (250 000 × 0,4 % × 20). Cela signifie que l’assurance pour un prêt immobilier représente 8 % du capital emprunté auprès de l’organisme bancaire. Il s’agit d’un montant considérable.

Quels sont les facteurs faisant varier le prix de l’assurance emprunteur ?

Les institutions financières recherchent souvent des garanties avant d’octroyer un prêt. Cela dit, il convient de préciser que le prix de l’assurance emprunteur peut varier en fonction de plusieurs facteurs. Au nombre de ces derniers figurent :

À lire également :  Loi Pinel : Quelle ville choisir pour investir en loi Pinel ?

L’âge du souscripteur

L’âge du souscripteur est l’un des éléments pouvant influencer le coût de l’assurance pour un prêt immobilier. En réalité, les établissements bancaires considèrent qu’il y a plus de risques à assurer le projet immobilier d’un quinquagénaire que celui d’un trentenaire. Si vous approchez la cinquante, attendez-vous donc à un prix élevé pour l’assurance emprunteur.

L’état de santé

L’état de santé est un autre facteur déterminant le montant de la souscription d’une assurance pour un prêt immobilier. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’on vous demande au préalable de remplir un questionnaire médical. Si vous avez des antécédents de maladies, le coût de l’assurance emprunteur peut augmenter.

Prix assurance

Le montant du crédit

Le montant du crédit est un autre élément qui peut faire varier le prix de l’assurance emprunteur. Une personne qui désire contracter un prêt immobilier de 500 000 euros devra débourser une somme plus importante pour se faire assurer qu’un individu ne souhaitant emprunter que 50 000 €. Ceci, parce que le coût de l’assurance est en réalité un pourcentage (taux) du capital à emprunter.

La durée de remboursement

La durée sur laquelle vous prévoyez de rembourser le crédit immobilier peut aussi influencer le tarif annuel de l’assurance. En effet, vous ne pouvez pas emprunter 50 000 euros avec une échéance de 5 ans et verser la même cotisation que celui qui a fait un prêt de valeur équivalente, mais devant rembourser sur 20 ans.

Comment calculer le coût de l’assurance pour un prêt immobilier ?

calcul taux

Plusieurs facteurs peuvent influer sur le prix de l’assurance pour un prêt immobilier. Mais comment s’y prendre exactement pour connaître le coût moyen global de ce dispositif financier ? Sachez qu’il existe une méthode universelle que vous pouvez adopter pour l’obtenir. Celle-ci a recours à trois données. Il s’agit :

  • du montant du crédit immobilier à assurer ;
  • de la durée de remboursement du prêt ;
  • du taux annuel effectif de l’assurance emprunteur (TAEA).
À lire également :  Pour quel crédit d'impôt fenêtre opter ?

Une fois que vous avez connaissance de ces trois informations, vous pouvez effectuer vous-même le calcul du prix de l’assurance emprunteur. Pour ce faire, il vous suffit de les multiplier. Cela revient à appliquer la formule suivante : (capital total emprunté × durée de remboursement × TAEA). Ce faisant, vous saurez exactement la somme totale que vous devrez débourser pour profiter d’une assurance dans le cadre d’un prêt immobilier.

Comment sont obtenues les mensualités de l’assurance emprunteur ?

À présent que vous avez connaissance du coût global de l’assurance emprunteur, un point reste à éclaircir. Comment sont obtenues les mensualités à verser à l’assureur ? Deux modes de calcul peuvent être adoptés.

Le mode de calcul basé sur le capital emprunté

Cette méthode de calcul des mensualités est la plus courante. Vous devez l’utiliser lorsque l’organisme auprès duquel vous souscrivez le contrat d’assurance est aussi celui qui finance l’acquisition de votre bien immobilier. On parle alors de contrat de groupe.

Dans ce cas, vous devez multiplier le capital total emprunté par le TAEA (taux annuel effectif de l’assurance emprunteur) et diviser le résultat par 12 afin d’obtenir le montant mensuel de la cotisation. Gardez à l’esprit que cette mensualité est fixe.

Le mode de calcul en fonction du capital restant

Lorsque vous faites jouer la concurrence avant de souscrire une assurance emprunteur, c’est cette méthode que vous devez adopter pour le calcul de la mensualité à verser à la compagnie. Ceci, pour la simple raison que vous n’êtes plus soumis au contrat mutualisé de groupe.

On parle donc de contrat individuel. Dans ce cas, la cotisation mensuelle croît pendant quelques mois avant de commencer à fléchir et à s’annuler. Pour savoir comment s’effectue le calcul, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre assureur.

Partager cet article :