Refus de crédit immobilier avec courtier : quelles solutions ?

immobilier

Pour acquérir un logement, vous avez fait une demande de prêt auprès d’une banque en passant par un courtier. Malheureusement, l’institution bancaire a rejeté votre dossier. Cela a souvent lieu pour des raisons très évidentes, dont le non-respect des conditions ou politiques de la banque. Heureusement qu’il existe des solutions pour l’obtention d’un prêt immobilier après un précédent refus. Découvrez dans les détails suivants, toutes ces solutions.

Vite réagir en se tournant vers la bonne banque

Bien souvent, une banque procède à un refus d’accorder un prêt immobilier à un demandeur, parce que le dossier soumis ne respecte pas les politiques de l’institution. Cela ne veut pas dire que la qualité du dossier laisse à désirer.

Lorsque vous vous trouvez face à un premier refus, revoyez votre dossier afin de le soumettre de nouveau à une autre institution de prêt dont les conditions sont respectées dans le dossier. En d’autres termes, il faut prendre le soin d’établir une concordance entre les points respectés par votre dossier et ceux de la banque avant de lui présenter la demande. Autrement, vous risquez d’enchaîner des refus.

S’orienter vers une banque généraliste

banquier

Les banques généralistes sont des établissements de dépôts traditionnels. Elles sont dotées d’une capacité financière très importante. Ce qui leur donne la possibilité d’octroyer des prêts immobiliers très intéressants du point de vue du prêteur. Bien sûr, il faut se conformer à leurs conditions commerciales.

Pour commencer, ouvrez un compte courant auprès de l’une de ces banques et domiciliez-y vos revenus. Généralement, ces banques font des campagnes publicitaires relatives à des prêts intéressants qu’elles octroient sur une certaine période.

Il s’agit de périodes très propices pour introduire sa demande de prêt immobilier auprès de ces banques. Vous pourrez même avoir pour votre première expérience d’emprunteur, un petit crédit immobilier à un taux bonifié.

À lire également :  Le trading Futures : comment s’en servir efficacement ?

L’objectif des banques généralistes, pendant ces campagnes promotionnelles, est d’acquérir de nouveaux clients.

Recourir à un autre courtier en immobilier

Cette solution est parfois le premier recours de nombreuses personnes ayant connu un refus de crédit immobilier avec un courtier. En effet, ce n’est pas parce qu’un courtier n’a pas pu vous obtenir le crédit immobilier souhaité qu’un autre n’en est pas capable. Chaque courtier dispose d’un réseau précis d’institutions de prêt immobilier. Les réseaux varient d’un courtier à un autre.

Par ailleurs, la réputation du courtier entre en ligne de compte lorsqu’il s’agit d’accorder un prêt immobilier à son client.

Le bon courtier doit être minutieux dans la sélection de ses clients et le montage des dossiers de demande de crédit immobilier. Il s’agit là de quelques précautions que le professionnel en prêt bancaire doit prendre pour avoir une bonne réputation.

Avant de s’orienter vers un autre courtier, il faut se renseigner sur ce dernier. Il faut collecter des témoignages sur lui auprès de ses précédents clients.

L’avantage avec un courtier en prêt immobilier est que cette option comporte plus de chances d’avoir le crédit immobilier voulu. Mieux, l’emprunt immobilier que ces professionnels permettent d’obtenir est souvent à un taux en dessous de la moyenne. Il faut souligner que le taux est un aspect important dans l’obtention d’un prêt (quelle que soit sa nature) auprès d’une banque.

Augmenter son apport personnel

Bien souvent, les banques procèdent à un refus d’accorder un prêt à cause de la faiblesse de l’apport personnel du client et de son profil. C’est une garantie pour la banque que vous êtes capable de rembourser votre prêt. S’il vous est possible d’accroître votre apport personnel, faites-le. Cela améliorera votre profil d’emprunteur.

C’est une manière de rassurer l’institution bancaire. Cela a également l’avantage de diminuer le crédit immobilier ainsi que sa période de remboursement. Faire un apport conséquent permet de prévenir les risques de fort endettement en cas de revente obligée avec décote.

À lire également :  Les meilleures banques en 2022 pour un crédit immobilier

Pour augmenter votre apport personnel, de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Il s’agit de :

  • Recourir à la solidarité familiale
  • Recourir aux prêts immobiliers constitutifs
  • Faire de l’épargne-logement

L’autre solution est celle du PTZ (Prêt à Taux Zéro). En effet, ce prêt est gratuit et est destiné aux demandeurs de crédit dans le cadre d’une première expérience d’acquisition de résidence principale. Il faut cependant vérifier si la zone où le bien est situé est caractérisée par une importante demande en logements ou pas.

Améliorer sa capacité d’endettement

courbe croissante immobilier

Lorsque les échéances du crédit immobilier sont supérieures à 35 % des revenus du client, les établissements de prêt opposent un refus à la demande. L’une des solutions à ce problème est de rallonger la durée du crédit immobilier. De cette façon, la mensualité est réduite afin de se conformer au règlement des 35 %. Cette stratégie est une réduction du taux d’effort.

Pour améliorer sa capacité d’endettement, et donc son profil en général, le client a la possibilité de faire un apport dans le financement de l’acquisition immobilière. Cet apport personnel doit permettre de placer les échéances en dessous des 35 % de vos revenus.

Valoriser le bien à acquérir

Lorsqu’il s’agit d’acquérir un bien situé dans une bonne zone ou un bien de bonne qualité, les institutions de prêts sont moins frileuses d’accorder le crédit immobilier.

En effet, un bien situé dans une bonne zone présente plus de valeur et pourra être facilement revendu en cas de crise du marché de l’immobilier. Mieux, la banque pourra facilement le revendre pour récupérer ses fonds en cas d’impayés.

Pour faciliter l’obtention du prêt, la valorisation du bien immobilier consiste d’abord à bien le choisir. Ensuite, il faudra fournir, dans le dossier, toutes ses caractéristiques qui font de lui un patrimoine de valeur et donc intéressant pour la banque.

Partager cet article :