Comment obtenir mon visa étudiant pour la Thaïlande ?

Thailand visa

Étudier en Thaïlande peut être enrichissant, mais cela permet également aux étudiants de bénéficier d’un visa pour une courte durée quand ils ne sont pas admissibles à une autre catégorie de visa ou à des extensions. Pour bénéficier de ce visa, il est possible de suivre des cours au sein d’écoles et dans des universités, mais également dans des domaines moins académiques tels que les langues… Nous allons étudier ensemble dans cet article, la procédure à suivre pour obtenir un visa étudiant en Thaïlande.

Le visa étudiant pour la Thaïlande

Ce genre de visa ne vous autorise pas à exercer un emploi et vous confère le droit de séjourner en Thaïlande pour une durée d’un an qui doit être prolongée tous les trois mois dans les services d’immigration. Le visa d’étudiant autorise une seule et unique entrée sur le territoire thaïlandais. Tout départ du territoire avant le terme du visa conduit à son expiration. Si vous désirez vous rendre dans un autre pays tout en conservant le même visa ED, il faut demander un  » re-entry permit  » auprès du bureau d’immigration avant de quitter le pays. Il faut compter environ 30 euros pour une réentrée. Ce visa ED non immigrant est prévu pour les personnes :

  • la personne inscrite dans un établissement scolaire agréé par le ministère de l’éducation nationale française désire accomplir un stage sans rémunération dans une société ou un organisme en Thaïlande ;
  • le demandeur de ce visa se doit d’être inscrit auprès d’une école recommandée par le ministère de l’éducation nationale de Thaïlande ;
  • la personne inscrite à l’école/université agréée par le ministère de l’éducation nationale française souhaitant procéder à un échange dans un établissement scolaire reconnu par le ministère de l’éducation nationale de la Thaïlande ;
  • il est destiné à la personne qui poursuit ses études dans un établissement international en Thaïlande ;
  • cette personne souhaitant se déplacer en Thaïlande pour assister à une conférence d’une organisation internationale.
À lire également :  Les plages à Dubaï : Une destination phare pour vos vacances

Comment obtenir un visa étudiant pour la Thaïlande ?

Pour ce faire, la première chose que vous devez faire consiste à déterminer la discipline ou le cours que vous désirez étudier. Une formation universitaire constitue un engagement considérable et consomme énormément de votre temps. Par contre, de multiples institutions éducatives en Thaïlande (inscrites auprès du ministère chargé de l’éducation) ont la possibilité de publier des lettres d’admission à des cours moins poussés. Il est même possible de suivre un enseignement à temps partiel, et de profiter ainsi de davantage de temps disponible en Thaïlande.

Ces formations pourront être des cours de yoga, de médecine, de langue thaïlandaise, des cours de plongée sous-marine, de la boxe thaïlandaise (muay thaï), etc. Pour soutenir votre dossier de demande de visa, il vous faudra une lettre d’admission émanant directement d’un établissement scolaire et prouvant que vous vous y trouverez inscrit. Elle doit être écrite sur le papier à lettres de l’école, avec la signature du responsable approprié, et comprendre les informations relatives au cours, à la formation, au volume horaire et aux délais.

La demande de visa non-immigrant ED pour étudiant en Thaïlande

Après avoir reçu votre lettre d’admission, vous serez prêt à présenter une candidature dans tout consulat thaïlandais, que ce soit en personne ou par correspondance. Gardez à vue que la voie postale nécessitera plus de temps. Il vaut souvent mieux faire appel à un service de livraison tel que Fedex ou DHL pour ces candidatures par courrier. Ces compagnies sont performantes, efficaces et rapides et proposent également un service de localisation permettant d’éviter toute perte éventuelle d’un document essentiel comme un passeport.

Si vous vivez déjà en Thaïlande, il vous faudra vous déplacer à Vientiane ou à Savannakhet (Laos), mais aussi à Phnom Penh (Cambodge), et à Kuala Lumpur (Malaisie)… Il vous faudra assumer les coûts de déplacement, généralement les droits de visa applicables au pays concerné, et payer les frais de séjour pour une à trois nuits pendant que vous patientez dans l’attente du règlement de votre demande. Souvenez-vous que les consulats ne reçoivent en général les demandes de visas que pendant la matinée, et ce, du lundi au vendredi. Ils sont fermés pendant les jours fériés régionaux et thaïlandais. La majorité des visas viennent à échéance dans un délai de quatre-vingt-dix jours à compter de leur délivrance.

À lire également :  Où loger à Prague : on vous révèle tous les meilleurs plans

Partager cet article :