20 janvier 2022

Commencer la course à pied : conseils pour débuter le running

course à pied sport

De nombreuses personnes prennent la décision de commencer une activité physique, sous les conseils d’un médecin ou pas, et choisissent la course à pied le plus souvent, car courir est l’un des meilleurs moyens d’améliorer et de préserver sa santé, et surtout sa santé cardiaque. Commencer à courir est très simple, avec une bonne paire de chaussures et de la volonté, n’importe quelle personne peut se lancer.Mais il est préférable de suivre quelques conseils, afin de bien démarrer dans cette activité physique. Quelles sont donc les consignes pour commencer la course à pied sans se démotiver ?

Consulter un médecin avant de commencer la course à pied

La course à pied est un sport qui, malgré les apparences, peut être très intense et peut affecter le corps humain, provoquer des changements ou des chamboulements, et peut même provoquer du stress dans certains cas. C’est pourquoi, il est impératif de demander l’avis d’un médecin d’abord, et de faire un bilan général, afin de s’assurer que le corps est prêt à supporter les impacts, et plus précisément un bilan cardio-vasculaire. Et en cas d’anomalies, le médecin pourra donner son avis sur le rythme à suivre et l’intensité des efforts à ne pas dépasser, afin de ne prendre aucun risque.

Quelques conseils pour bien commencer la course à pied

Pour bien démarrer cette activité, il faut d’abord passer par certaines étapes très simples : tout d’abord, vous devez vous adapter à la marche, il est conseillé de faire une marche rapide 3 à 4 fois par semaine pendant 30 minutes au début, puis rallonger la période de marche progressivement, la marche nordique est idéal dans cas, et cela, pendant quelques semaines. Une fois l’étape de la marche rapide bien assimilée, il est temps d’intégrer la course au programme de la marche. D’abord, échauffez-vous pendant 5 minutes en marche rapide, puis faites des courses de 1 à 2 minutes avec des pauses de marche, puis prolongez le temps des courses graduellement. Il est important de se concentrer d’abord sur le temps de course plus tôt que la distance, une fois que le métabolisme s’est adapter à courir, une fois les techniques de base assimilées, vous pouvez augmenter le kilométrage graduellement, et travailler votre endurance.

Commencer la course à pied : l’importance de l’hydratation et de la respiration

Il est important de rester bien hydraté pour rester en forme quand on court, il est aussi possible de boire certaines boissons énergisantes faibles en glucides, mais l’eau reste la meilleure des options, surtout l’eau de source qui est riche en minéraux, tels que le sodium ou le potassium que le corps perd énormément lors de la transpiration. La respiration est aussi une partie importante dans la course, bien respirer permet de ne pas se fatiguer rapidement, certains respirent par la bouche, d’autres par le nez, et certains combinent les deux, il est conseillé de tester plusieurs techniques, afin de trouver la respiration qui vous correspond le mieux. Les deux modèles de respiration les plus courants sont : le schéma 2-2, qui consiste à inspirer profondément par le nez pendant deux pas, puis expirer par la bouche pendant deux pas également, et aussi le modèle 3-1, qui consiste à un inspirer sur trois pas et expirez sur un pas.

Commencer la course à pied : conseils pour rester motivé

Certes, il n’est pas toujours facile de rester motivé, et de bien suivre son programme. Voici donc quelques conseils pour le demeurer et pour ne pas se décourager :

  • Écouter de la musique ou un podcast durant la course ;
  • Courir avec des amis ;
  • S’inscrire à un club de course à pied ;
  • S’inscrire à une course ou à un marathon ;
  • Enregistrer ses progrès.

Sac à dos running : les critères de choix

Les sacs à dos de course, aussi connus sous le nom de gilets d’hydratation, ou encore de gilets de course,sont de plus en plus convoités chez les pratiquants de la course à pied, vu que ça leur permet de courir durant des heures à l’extérieur, tout en ayant l’approvisionnement en eau nécessaire, et toutes les fournitures dont ils ont besoin pour leur éviter de s’arrêter. Dans cet article, retrouvez toutes les informations nécessaires sur les sacs à dos running.

Quel type de sac à dos running pour quelle course ?

Avant toute chose, il est important de décider quel type de courses vous vous préparez à faire, afin de pouvoir choisir le sac qui vous conviendra le mieux. Il faut savoir qu’il existe essentiellement 3 types de courses à pieds, dont :

  • Les courses courtes sur route ;
  • Les longues courses urbaines ;
  • Les courses sur piste ;
  • Le trekking

Pour ce qui est de la course à pied sur route, soit la course urbaine, mais d’une durée assez courte (c’est-à-dire moins de 40 minutes la course), le sac à dos n’est pas vraiment nécessaire. Il est préférable d’opter plutôt pour ce qu’on appelle une ceinture d’hydratation, ou encore une ceinture dite ventrale qui va permettre de transporter toutes sortes de « fournitures » comme des petites collations, de l’eau, votre téléphone et vos clés, et ce, sans vous encombrer plus qu’il n’en faut. Les coureurs étant un peu plus expérimentés qui pratiquent les longues courses urbaines devraient quant à eux se diriger vers ce qu’on nomme des gilets d’hydratation, qui vont de 2 jusqu’à 4 litres, afin d’assurer une bonne hydratation durant tout le long de la course en question. Il existe différentes sortes de gilets d’hydratation, il y en a pour tous les goûts, il suffit de se renseigner et de choisir le plus adapté. Enfin, pour la piste de courses, les coureurs dits de sentiers nécessitent d’être autonomes, et ce, plus que les coureurs de fond urbains. Il ne s’agit plus que de l’hydratation seulement, mais aussi de sécurité à ce niveau-là. Il est important de songer à transporter avec vous toute sorte de fournitures nécessaires à l’environnement dans lequel vous serez ou que vous êtes, et ainsi à votre milieu. Il faut savoir qu’il existe certaines courses durant lesquelles certains équipements et fournitures sont carrément obligatoires à avoir sur soi, et ce, pour assurer une certaine sécurité. Pour cela, il faudra donc opter pour des gilets de professionnels, ou des sacs à dos de course qui comportent les équipements nécessaires, et surtout ceux qui sont obligatoires.

La capacité d’accueil d’un sac à dos running

Comme cité plus haut, il est important de d’abord décider quel type de course vous comptez courir, pour ensuite choisir le sac à dos de course, afin d’adapter votre choix à votre situation. Il est donc logique que la capacité d’eau dépende essentiellement de la durée de la course en question. La capacité du sac en liquide,soit la quantité d’eau que le sac peut contenir généralement jusqu’à plus de 6 litres pour une course qui durera 6 heures voire plus. Pour une course de maximum 2 h, le sac adapté contiendra, quant à lui, 2 litres seulement.

Les critères de choix d’un sac à dos running

Il existe en effet différents types de gilets d’hydratation avec des caractéristiques différentes et variées. Il est donc important de veiller à bien prêter attention : aux poches, leurs emplacements sont importants (si c’est facilement atteignable ou pas) ; le système de réflexion aussi peut être important pour les coureurs de nuits ; la respirabilité des gilets en question ; le sifflet d’urgence, qui dans certaines courses est indispensable et que pas tous les gilets comportent ; enfin, les gardiens de bâtons de trekking si vous en utilisez.

Partager cet article :