25 octobre 2021
Moto / Top

Vendre sa Moto : nos conseils pour réussir votre transaction

vendre sa moto

Partager cet article :

Vous voulez vendre votre moto ? Tout d’abord, pensez au prix que vous pouvez encore choisir. Vous pouvez rechercher sur Internet pour trouver des prix courants pour votre moto. Portez une attention particulière au kilométrage, à l’âge et aux autres équipements. Des teintes trop audacieuses peuvent tuer certains clients et vous devriez être prêt à vendre votre monture. Selon le prix et l’âge, une réparation mineure peut augmenter considérablement le prix. Dans tous les cas, un nettoyage en profondeur est nécessaire. Et si vous souhaitez savoir comment vendre votre moto en plus de détails, lisez cet article.

Faire l’approximation du prix de vente de votre moto

Prendre soin de votre équipement et le maintenir en bon état vous offrira de meilleures opportunités de vente. Par conséquent, il est très important de faire attention. S’il vous plaît, lavez bien la moto d’abord. Votre engin est presque neuf alors et vous pourrez prendre des photos plus potables. D’autres petites étapes ajoutent de la valeur à votre équipement, le polissage par exemple. Il existe de nombreux produits disponibles aujourd’hui qui peuvent vous aider à le faire à moindre coût.

C’est une bonne idée aussi de prendre l’initiative de remplacer les pièces endommagées. Qu’elles tombent ou s’effondrent, l’accord évitera des problèmes et d’autres négociations inévitables. Cette étape est très importante, car elle permet de trouver rapidement des acheteurs.

Les motos qui se vendent rapidement sont des motos à prix raisonnable. Comparez des modèles similaires pour éviter les erreurs. Ainsi, vous pouvez obtenir le prix moyen du marché. L’une des caractéristiques des modèles est de donner vie aux idées autant que possible. Un autre facteur à considérer pour vendre sa moto est l’état des pneus au moment de la vente. Même si vous ne dépensez que 50 %, le client peut baisser le prix d’une moto à cause des roues.

Enfin, gardez à l’esprit que si les accessoires sont une motivation à l’achat, ils ont peu d’effet sur le prix de vente. N’hésitez pas à contacter un professionnel si vous en avez besoin, il vous orientera et sera de meilleur conseil.

Mettre une annonce de vente pour la moto

L’honnêteté est très importante pour réussir à vendre des motos d’occasion. Si vous ne connaissez pas votre kilométrage, il faut que vous vous informiez. En fonction de l’état général de votre moto, essayez d’être le plus proche possible de la réalité. Sinon, vous risquez d’être attaqué par de fausses publicités, surtout s’il y a des défauts cachés. « La pièce a dû être remplacée. » C’est un signe de vos bonnes intentions et vous gagnerez la confiance de l’acheteur pour vous assurer qu’il n’abandonne pas.

Le dernier, mais non le moindre, c’est l’élément image. Envoyez des images de différents angles, gauche et droite, avant et arrière, et surtout, d’un même point de vue. Si vous devez mettre un objet à côté pour que le client puisse se faire une idée et comparer, faites-le. Évitez les images de mauvaise qualité. Avant de soumettre une photo, assurez-vous qu’elle réponde aux critères du site sur lequel elle est publiée. L’annonce doit avoir des informations importantes :

  • Le kilométrage de la moto ;
  • L’état global de la moto ;
  • Le prix de vente de la moto ;
  • La marque de la moto et son modèle ;
  • Les accessoires en plus et les outils optionnels ;
  • Votre numéro de téléphone et votre adresse mail.

Comment vendre efficacement sa moto ?

Vendre une moto demande quelques précautions. Veuillez ne pas envoyer de copie du certificat d’immatriculation de votre véhicule. Les sites de vente fournissent aux acheteurs uniquement les informations dont ils ont besoin pour l’assurance automobile. En matière de paiement, les cases à cocher sont les plus sûres. Vous pouvez vérifier la validité du client en contactant la banque émettrice. C’est donc une bonne idée de prendre rendez-vous avec les acheteurs potentiels les jours ouvrables, cela permet un suivi, en temps réel, du processus de validation.

carte grise moto

Comment immatriculer une moto sans carte grise ?

Quelle que soit la nature du véhicule, qu’il soit un véhicule à quatre roues ou une simple moto à deux roues, il est indispensable que ce dernier soit immatriculé. Cependant, dans certaines situations, on peut se retrouver sans carte grise, ce qui est un réel problème. En soit, aucun véhicule n’a lieu d’être sans carte grise. En revanche, il existe tout de même des démarches pour pouvoir immatriculer sa moto sans carte grise.

Une moto sans carte grise, est-ce légal ?

La carte grise fait office de carte d’identité pour la moto ou de la voiture. Il est donc impossible de rouler avec une moto sas ce document. En effet, sur ce papier, on retrouve toutes les informations importantes à l’identification de la moto ainsi que les renseignements indispensables à l’identification de son propriétaire. Cependant, il peut arriver que pour une raison ou une autre, on se retrouve sans carte grise.

Il peut y avoir deux situations qui peuvent donc expliquer le fait de ne pas avoir la carte grise de sa moto. La première est sans doute que le propriétaire s’est fait voler ou a simplementperdu son document. La deuxième situation est lorsque la moto est une moto de collection et dans ce cas-là, elle n’a souvent pas de carte grise. Dans n’importe quel cas, il est sûr qu’il est impossible de rester sans le papier officiel. Pour cette raison, il est obligatoire d’immatriculer sa moto, et cela, même sans carte grise.

Comment immatriculer sa moto sans carte grise ?

Comme déjà expliqué précédemment, les motos peuvent, dans certains cas, ne pas avoir de carte grise. À ce moment-là, il se doit que la moto soit immatriculée, et cela, même si elle n’a pas sa carte d’identité. Pour ce faire, il est important de suivre une certaine démarche, selon le cas de la moto. Effectivement, en fonction de l’ancienneté de la moto, les procédures à entamer sont différentes.

Lorsque sa moto a plus de 30 ans

Les motos qui ont plus de 30 ans sont souvent qualifiées comme étant des motos de collection. Il est important de noter que les motos de collection sont bien différentes des motos de maintenant. En effet, elles diffèrent en termes de technicité, étant donné les avancées et les découvertes que l’on fait régulièrement dans le monde de la mécanique. On peut prendre comme exemple le fait qu’elles ne soient pas faites pour la vitesse, ce qui est tout le contraire des motos de nos jours, étant donné que les motards aiment de plus en plus rouler vite.

Afin d’immatriculer les motos de collection, il est important d’avoir en sa possession une certaine attestation qui va donc faciliter la démarche. Cette attestation est délivrée par la FFVE, soit la Fédération Française des Véhicules d’Époque. Vous devrez donc mettre en place un dossier que vous allez leur remettre, avec des frais coûtant environ 60 € pour qu’elle puisse vous délivrer cette attestation. Pour vous la procurer, la FFVE doit :

  • Dater votre moto en faisant appel à un expert s’il le faut.
  • Être sûr que la moto est conforme.
  • S’assurer que le demandeur de l’attestation peut justifier le fait qu’il soit réellement propriétaire de la moto.

Lorsque sa moto a moins de 30 ans

Dans le cas où la moto a moins de 30 ans, la démarche sera bien différente pour immatriculer cette dernière. En réalité, il y a le choix entre trois démarches pour procéder. Tout d’abord, si le constructeur de la moto ou son représentant est toujours présent en France pour pouvoir obtenir une copie ou un duplicata de l’originale carte grise. Il est également possible de simplement présenter la pièce justificative de l’achat de la moto ou la facture pour demander la carte grise. Enfin, il est possible de le faire via l’attestation d’assurance de la moto qui va donc comporter toutes les informations identifiant le véhicule et son propriétaire.

Partager cet article :