Mouche du terreau : comment s’en débarasser ? Traitements naturels

Mouche du terreau

Les mouches de terreau encore appelées sciarides représentent un cauchemar pour ceux qui possèdent des plantes en pot. Si la mouche elle-même ne représente pas forcément un danger pour la plante, les larves quant à elles sont nocives pour la plante puisque celles-ci se nourrissent de racines végétales et parfois de feuilles. Heureusement, vous pouvez vous en débarrasser avec les traitements naturels que vous découvrirez ici.

Que savoir des mouches du terreau ?

Les sciarides sont des petits diptères noirs ayant une très courte espérance de vie. Pouvant vivre entre 7 et 10 jours, les moucherons pondent environ 150 œufs en moyenne. Ils sont plus portés par leur instinct de reproduction.

Ces mouches du terreau comme leur nom l’indique, vont plus s’attaquer aux plantes qui poussent dans des substrats riches en humus comme les terreaux. La mouche adulte ne causera pas de dommage à la plante. Ce sont les nématodes qui se chargent de se nourrir du système radiculaire de la plante attaquée.

Par contre, au stade larvaire, ces insectes peuvent s’attaquer aux feuilles de la plante induisant des jaunissements. Le flétrissement est alors une caractéristique qui peut signaler la présence des moucherons. De même, une nuée noire peut s’élever quand vous toucherez la plante. Même si elle n’est pas nocive, cela reste tout de même désagréable à voir. Du stade de nématode à celui de moucheronces insectes n’auront besoin que de 6 semaines.

Quels traitements naturels adopter ?

Concernant les traitements naturels, vous aurez le choix parmi les nombreuses possibilités qui s’offrent à vous.

Réalisez des pièges à base de vin : un traitement qu’on ne présente plus

Pour vous débarrasser des sciaridesvous pouvez lutter contre la mouche adulte ou les larves. Les moucherons sont particulièrement attirés par l’odeur du vin et les produits qui en contiennent. Vous pouvez les piéger en associant le vin ou les produits qui en contiennent suffisamment, un autre produit acide tel que le vinaigre. Pour cela, il faudra disposer un contenant de vin ou de produits dérivés de vin plus du vinaigre, non loin des plantes infestées. Les mouches s’y poseront et seront noyées par la suite. L’opération sera répétée autant de fois que nécessaire. C’est une solution particulièrement efficace.

À lire également :  Bio énergie : qu'est ce que c'est ?

Utilisez de l’eau et du miel : un traitement simple et efficace

Tout comme le piège à vinaigre, un mélange de miel, de sirop et d’eau sera également une solution infaillible pour réduire la population de moucherons qui attaque vos plantes. Il suffit de le disposer sur le sol et non loin des végétaux pour piéger les mouches qui viendront s’y poser.

Pensez au savon noir : un traitement efficace contre les mouches et les larves

Le savon noir est un produit de nettoyage qui sera utile aussi bien contre les mouches adultes que contre les larves. Ce traitement peut être appliqué sur la plante pour dissuader les moucherons de s’y poser et dans le terreau. Pour son application, il vous suffira de verser 15 g de savon dans un demi-litre d’eau. Le mélange sera ensuite transvasé dans un vaporisateur. Il ne présente aucun danger pour vos plantes.

Utilisez le thé noir : un traitement insoupçonné

Le thé noir est un produit dont l’odeur n’est pas appréciée par les moucherons. Si vous l’utilisez, ces derniers ne pondront pas dans vos terreaux. Pour cela, mettez une quantité suffisante sur le sol, à la base de vos plantes.

Se servir de l’huile essentielle de citronnelle pour son odeur répulsive

Si l’huile essentielle est connue pour être une solution efficace contre les moustiques, c’est aussi un bon traitement contre les sciarides. Il vous suffit d’imbiber un morceau de coton de cette huile que vous poserez à la base de vos plantes. L’odeur de l’huile essentielle de citronnelle est un puissant répulsif contre les mouches de terreau.

La cannelle : un traitement à la portée de tous

La cannelle est un produit très utilisé en cuisine. Tout comme l’huile essentielle de citronnelle, c’est un bon répulsif contre la mouche de terreau. De ce fait, lorsque vos plantes ont une odeur de cannelle, vous remarquerez qu’elles ne sont pas appréciées par les sciarides.

Utilisez une méthode de lutte biologique, un traitement biologique

Les méthodes de luttes biologiques impliquent l’utilisation d’un organisme vivant pour lutter contre des nuisibles. Dans un processus de traitement naturel, vous pouvez procéder à l’achat des nématodes appelés Steinernema feltiae. Aussi connues comme nématodes SF, elles se nourriront des larves des mouches de terreau. À l’achat, les nématodes SF sont des organismes vivants qui sont présentés sous forme de poudre que vous pourrez mouiller à des fins de vaporisation sur vos terreaux. Les nématodes SF doivent être manipulés avec soin et, comme les autres nématodes, ils ne doivent pas être accessibles à la portée des enfants.

À lire également :  Quelles couches écologiques choisir pour votre bébé ?

Quelles méthodes de prévention adopter ?

prévention

Même s’il existe plusieurs traitements naturels pour vous débarrasser des moucherons, des astuces de préventions vous faciliteront la tâche. En effet, certaines pratiques offrent un cadre de vie propice aux mouches. Entre deux arrosages, les terreaux doivent être secs. Dans le cas contraire, vous préparez un substrat de choix aux sciarides.

De même, il ne sera pas conseillé d’entreposer des fruits pourris près de vos plantesPour empêcher les mouches d’avoir accès aux terreaux afin d’y pondre des œufs, il est conseillé d’utiliser des billes décoratives à la base des plantes ou de mettre un paillis de graviers. Parfois, suivant la fréquence d’arrosage, la surface des terreaux moisit. Comme vous pouvez vous en douter, cela est dû à de l’humidité combinée à la chaleur. Il y a de fortes chances que vos terreaux soient déjà infestés. Il faut donc enlever la croûte superficielle.

Ensuite, il est conseillé de nettoyer les canalisations. Elles peuvent être de véritables niches pour les sciarides. Il n’est pas rare de noter qu’à l’achat, les terreaux sont déjà infestés par les larves de moucherons. Dans ces cas, il est inévitable de procéder à un rempotage complet du pot.

Pour finir, la disposition des plantes peut être un réel facteur de contamination. Pour cela, il vous faut les espacer afin de limiter les risques de propagation.

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)

Partager cet article :