Ski de rando : comment le pratiquer en toute sécurité ?

ski de rando

Le ski s’est depuis quelques années décliné en plusieurs autres pratiques annexes, et l’une d’entre elles est le ski de rando. Il s’agit tout simplement du fait de pratiquer de la randonnée sur des terrains enneigés en montagne. Néanmoins, le ski de rando reste une pratique très peu connue face au ski traditionnel, c’est pour cette raison que de plus en plus d’associations de ski le proposent.

Vous voulez en apprendre plus à propos du ski de rando ? Nous allons voir cela plus en détails dans l’article qui suit.

Le ski de randonnée, de quoi parle-t-on ?

Le ski de randonnée, aussi communément appelé ski d’alpinisme ou encore ski de montagne (de nombreuses déclinaisons de ce nom existent aussi de nos jours), est une discipline qui dérive du ski et qui consiste à pratiquer la randonnée dans des montagnes enneigées. Il s’agit d’une pratique relativement dangereuse puisqu’elle s’opère majoritairement sans utiliser de matériel spécifique à cet effet, et ce, sur des terrains escarpés, sauvages et où l’avancée est relativement difficile. Ces endroits ne sont donc pas aménagés et ne peuvent en théorie accueillir aucune activité de ce genre.

Les plus aventuriers choisissent de pratiquer ce sport sur des montagnes dont les pentes peuvent aller au-delà de 100° d’angle d’inclinaison, ce qui augmente d’autant plus la dangerosité de cette discipline. Il devient néanmoins de plus en plus courant auprès des amateurs et se pratique tout aussi bien sur des pentes faibles près des points de secourisme.

En outre, de plus en plus de guides choisissent de faire découvrir cette aventure en toute sécurité à certains apprentis skieurs.

Comment est pratiqué le ski de rando ?

Le ski de randonnée, contrairement au ski traditionnel, n’est pas une pratique qui demande un déversement de l’effort d’une manière explosive et brute, c’est un sport d’endurance et de patience assez difficile à supporter physiquement, mais également moralement. La technique demandée pour pouvoir économiser ses forces tout au long de la montée et pouvoir ainsi redescendre de la même manière est un exercice qui n’est connu que des meilleurs athlètes.

À lire également :  Cadeau Saint-Valentin : un parfum est-ce une bonne idée?

Il s’agit également d’un sport qui demande de bonnes capacités d’analyse et de logique, car comme nous avons pu le dire précédemment, il n’existe pas d’aménagement spécial pour le ski de rando, les randonneurs doivent donc eux-mêmes se tracer un chemin ergonomique et réfléchi. Il s’agit donc d’une discipline très complète et qui forge les plus aventuriers de ses adhérents. Néanmoins, la satisfaction ressentie au sommet et durant la redescente sur un itinéraire déjà tracé par ses pas est un sentiment que tous les randonneurs de neige disent ne retrouver nulle part ailleurs.

Comme dit précédemment,il s’agit d’un sport assez dangereux,car contrairement à ce que certains pourraient penser, les montagnes enneigées n’ont plus rien de sûr, entre les crevasses qui peuvent engouffrer des randonneurs, des plaques de vent qui peuvent les faire flancher ou même les avalanches qui peuvent s’abattre sur eux, le danger est partout !

Plusieurs techniques ont été mises en place pour éviter aux skieurs de prendre trop de risques en pratiquant cette discipline qu’ils apprécient tant, l’une d’entre elle est de progresser en file avec une intervalle de temps de plusieurs minutes, pour que les pratiquants de cette discipline ne périssent pas sur les lieux, notamment en cas d’avalanche.

Le ski de rando est donc une pratique qui peut se montrer très périlleuse et qui ne doit pas être pratiquée par n’importe qui, sous peine de voir sa vie mise en danger par un manque de connaissance de la neige et de la zone.

Quel est le matériel nécessaire à la pratique du ski de rando ?

Comme tous les sports pratiqués en milieu enneigé, le ski de rando demande l’utilisation de skis, mais attention, ceux-ci sont assez différents des skis utilisés en temps normal, car ils sont beaucoup plus courts et permettent d’avancer bien plus facilement. De plus, leur fixation est beaucoup plus solide, car les randonneurs doivent lever le pied bien plus souvent. Ces derniers utilisent également des bâtons spéciaux qui s’enfoncent facilement dans le sol et dans la neige afin de bien les maintenir et leur éviter de flancher en cas de vents violents.

À lire également :  Demande de visa de longue durée en Thaïlande : le guide complet

En plus de tout le matériel habituel, ils doivent disposer des suivants :

  • Téléphones satellites ;
  • Boussoles ;
  • GPS ;
  • Traceurs ;
  • Pelles à neige ;
  • Sondes et DVA.

Tout ce matériel est absolument indispensable pour garantir la sécurité des randonneurs.

Vous en savez maintenant davantage à propos du ski de rando.

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)

Partager cet article :